To obtain other languages or formats, please contact us
Reference : V-F-CR-F-00688-B
Date : 08/2001
Country/Region : LIBERIA
Title : Liberia : women and war
Duration : 00:07:29
Director : MONTAVON, Henri
Confidentiality level : public
Publication restrictions : publication without restrictions
Copyright : ICRC
Production company : ICRC
Cameraman : SIDLER, Roland
Description :
Près de 30000 personnes ont été jetées sur les routes du Libéria, suite aux affrontements armés qui sévissent dans le nord du pays depuis la fin de l'année dernière. Une grande partie de la région du Lofa, qui marque la frontière avec la Guinée forestière, a été vidée de ses habitants au début du mois d'avril, lorsque la situation s'est encore aggravée. Nombre de personnes ainsi déplacées, majoritairement des femmes et des enfants, ont trouvé refuge dans les camps érigés par le CICR.
Parmi d'autres, voici trois exemples de femmes devant faire face aux conséquences du conflit.
Gladys vient de Sierra Leone. Accompagnée de son père, elle a quitté son pays en guerre en 1991. En traversant la frontière pour entrer au Libéria, Gladys s'est retrouvée au milieu d'un autre conflit. Au cours de son périple, subissant viol et exaction, cette jeune femme est finalement arrivée en 1994 dans le camp de réfugiés de Samukai, situé dans la périphérie de Monrovia. Son père n'a pas survécu au choc. Il est mort en route. Elle a dû laisser son corps dans le fossé bordant la route, sans pouvoir lui offrir les ultimes sacrements, sans sépulture. Aujourd'hui, Gladys a deux enfants. Toute la famille est logée dans le même camp, dans une petite maison en pisé recouverte d'une bâche en plastique. Elle occupe sa journée à vendre des bricoles dans une échoppe qui lui appartient.
Alors qu'elle traversait avec d'autres le fleuve Saint-Paul pour fuir les combats qui ont embrasé le comté du Lofa dès le début de l'année, Korto a été séparée de sa sœur, de son frère et de ses deux enfants. Elle n'a pas voulu suivre le groupe sans avoir tout tenté pour retrouver ses proches. Seule dans la nuit et la forêt peu hospitalière, Korto a longtemps erré. En vain. Elle s'est alors résolue à partir vers le sud, vers Monrovia, la capitale. Elle a provisoirement trouvé refuge dans une famille d'accueil et vend du charbon de bois pour survivre.
Les yeux de Martha semblent éteints. Comme si elle attendait la mort, seule délivrance. Elle n'est pas vieille, mais n'a plus d'âge. Elle occupe un minuscule coin dans un immeuble délabré de Monrovia, en compagnie d'autres personnes elles aussi livrées à elles-mêmes. Le manque de soins, de nourriture, de confort ont affaibli son corps. Une fois par semaine, les volontaires de la Croix-Rouge nationale du Libéria se rendent à Sinkor, dans un quartier désaffecté de Monrovia, là où survit Martha. Ils rassemblent dans une salle une quarantaine de personnes parmi les plus démunies et les plus vulnérables de l'endroit. On y transporte Martha en chaise roulante. Ces personnes reçoivent un repas chaud, de l'eau minérale, un T-shirt et du savon.
Original language : International soundtrack
English title : Liberia : women and war
Colour/B&W : colour
Original material/format : Betacam SP
Best material/format available : Betacam SP

×
×