To obtain other languages or formats, please contact us
Reference : V-F-CR-F-00703
Date : 03/1999
Country/Region : AZERBAIJAN
Title : Azerbaïdjan : ICRC tuberculosis programme
Duration : 00:02:34
Director : MONTAVON, Henri
Person appearing :
MATTHIEU, Christine (physician)
BIDDULPH ACKERMANN, Gillian (coordinatrice santé et secours)
Confidentiality level : public
Publication restrictions : publication without restrictions
Copyright : ICRC
Production company : ICRC
Cameraman : STOOP, Laurent
Description :
Les prisonniers sont plus enclins à contracter des maladies transmissibles que l'ensemble de la population, essentiellement en raison de leurs mauvaises conditions de vie et à leur accès limité aux soins de santé. De nombreux gouvernements sont aujourd'hui confrontés à la tuberculose dans les prisons et un nombre croissant d'organisations humanitaires aident les autorités locales à faire face à ce problème majeur de santé publique. Les pays de la Communauté des États indépendants (CEI) en particulier estiment qu'il est difficile d'enrayer la tuberculose. Cela est particulièrement vrai dans les prisons, où cette maladie – dont les souches sont extrêmement résistante aux médicaments – a pris les dimensions d'une épidémie.
En Azerbaïdjan, 976 prisonniers ont été soignés contre la tuberculose par le CICR depuis 1995. Toutefois, avec 55 % seulement de guérisons, les résultat laissent à désirer. En l'absence de dépistage systématique de la tuberculose parmi la population carcérale, les patients commencent souvent leur traitement lorsqu'ils sont déjà gravement malades. La situation est encore aggravée par le fait que des traitements appliqués de manière aléatoires et incomplète constituent un facteur essentiel de propagation de souches résistantes aux médicaments. La coordination insuffisante entre les ministères, d'une part, et la non-acceptation par le ministère de la Santé du traitement DOTS et d'autres recommandations internationales pour le diagnostic et le traitement de la tuberculose, d'autre part, ont contraint le CICR a interrompre provisoirement sa participation au projet. La reprise de cette participation, sur la base de critères internationaux pleinement reconnus, fait actuellement l'objet de discussions.
L'expérience du CICR prouve qu'il est possible d'enrayer la tuberculose par un diagnostic précoce et un traitement rapide, une information en matière de santé et de meilleures conditions de vie, et si les autorités se montrent fermement résolues à reconnaître que la tuberculose est un problème prioritaire de santé publique. En l'absence d'une coopération interministérielle, la lutte contre la tuberculose dans les prisons est condamnée à l'échec. Les lieux de détention ne sont jamais des communautés fermées, et les gouvernement devraient réaliser que l'impact de programmes efficaces de lutte contre la tuberculose menés pour la population carcérale se répercutera inévitablement bien au-delà des murs des prisons.
Original language : International soundtrack
English title : Azerbaïdjan : ICRC tuberculosis programme
Colour/B&W : colour
Original material/format : Betacam SP
Best material/format available : Betacam SP

×
×