To obtain other languages or formats, please contact us
Reference : V-F-CR-F-00728-C
Date : 07/2002
Country/Region : ABKHAZIA; GEORGIA
Title : ICRC activities in Georgia : food security and tuberculosis prison control programme
Duration : 00:12:15
Person appearing :
CREACH, Philippe (responsable programme santé et assainissement, CICR)
NASIDZE, Nicholas (physician)
WUEST, Sylvia (nurse)
Confidentiality level : public
Publication restrictions : publication without restrictions
Copyright : ICRC
Production company : ICRC
Cameraman : SURY, François de
Description : Le Comité international de la Croix-Rouge et les autorités géorgiennes ont signé le 24 mai un protocole d'accord qui lance officiellement un nouveau programme d'assistance en faveur de 20 000 personnes parmi les plus vulnérables de la Géorgie occidentale (Samegrelo et Imereti), déplacées à l'intérieur de leur propre pays et résidants locaux. Le CICR avait interrompu son aide dans la région en novembre 1995, mais il a décidé de la reprendre après qu'une évaluation réalisée en 2001 a montré que ces personnes éprouvaient d'énormes difficultés à subvenir à leurs besoins les plus élémentaires.
Selon le protocole d'accord, le ministère géorgien de la Santé, du travail et des affaires sociales et le ministère chargé des réfugiés et de leur logement feront en sorte que les bénéficiaires soient recensés et que les autorités locales distribuent les secours. Le CICR fournira les produits nécessaires pour les distributions de rations alimentaires sèches ainsi que les ressources pour la gestion du programme. Il assurera en outre le suivi de la situation des bénéficiaires qui auront été identifiés par les deux ministères sur la base des besoins constatés, ce qui permettra de confirmer que ces personnes, qui ont des besoins vitaux et doivent recevoir des vivres d'urgence, ont besoin de l'assistance du CICR.
Par ailleurs, un nouvel accord de coopération a été signé le 12 mars entre le CICR et les ministères géorgiens de la Santé et de la Justice, permettant la poursuite de la lutte contre la tuberculose dans les prisons.
En Géorgie, la tuberculose est la principale cause de maladie parmi les détenus. Quand le CICR a lancé son programme de lutte contre la tuberculose dans les prisons du pays en 1998, la « lèpre blanche » était soixante fois plus répandue parmi les détenus que parmi la population en général. Mais avec la libération progressive des personnes incarcérées, la maladie s'est propagée en dehors des murs des prisons, et la tuberculose est devenue un problème de santé national. Pour s'attaquer à ce problème, le CICR a commencé à coordonner ses efforts avec ceux de la société civile en mettant en place un comité directeur national.
En recourant plus systématiquement à une stratégie efficace connue sous le nom de DOTS (Directly observed treatment, short course stragegy), recommandée par l'Organisation mondiale de la Santé, le CICR et les ministères concernés ont pu réduire considérablement la prévalence d'une forme de tuberculose résistante aux médicaments – la forme qui fait le plus de ravages – et soigner plus de 70% des cas parmi les détenus. Depuis 1998, plus de 1800 prisonniers ont été traités de cette manière.
Le programme du CICR a aussi pour but de favoriser le respect des droits fondamentaux de la personnes humaine, comme l'accès aux soins de santé pour tous, et d'encourager les ministères concernés à coordonner les services de lutte antituberculeuse afin d'assurer la continuité du programme et la qualité des soins. Les efforts dans ce domaine peuvent, et devraient, aussi servir à promouvoir le respect des droits de l'homme.
Le budget que consacre le CICR en 2002 à ses activités en Géorgie s'élève à 20,8 millions de francs suisses.

Original language : English
English title : ICRC activities in Georgia : food security and tuberculosis prison control programme
Colour/B&W : colour
Original material/format : Betacam SP
Best material/format available : Betacam SP

×
×