To obtain other languages or formats, please contact us
Reference : V-F-CR-F-00728-W(1)
Date : 08/2002
Country/Region : ABKHAZIA; GEORGIA
Title : Georgia : the tragedy of multi-drug resistant tuberculosis in Georgian prisons
Duration : 00:02:16
Director : SCHAAD, Alexandre
Person appearing :
NASIDZE, Nicholas (physician)
CREACH, Philippe (responsable programme santé et assainissement, CICR)
Confidentiality level : public
Publication restrictions : publication without restrictions
Copyright : ICRC
Production company : ICRC
Cameraman : SURY, François de
Description : Un nouvel accord de coopération a été signé le 12 mars entre le CICR et les ministères géorgiens de la Santé et de la Justice, permettant la poursuite de la lutte contre la tuberculose dans les prisons.
La maladie se propage là où règnent la pauvreté, la violence, la discrimination et l'indifférence – omniprésentes dans les prisons. Les pouvoirs publics ont l'obligation de faire en sorte que personne ne soit soumis à des peines ou à des traitements cruels, inhumains ou dégradants, et que les prisonniers bénéficient de la même qualité de soins de santé que l'ensemble de la population. Cependant, la santé dans les prisons est souvent négligée ou n'est pas une des premières priorités.
En Géorgie, la tuberculose est la principale cause de maladie parmi les détenus. Quand le CICR a lancé son programme de lutte contre la tuberculose dans les prisons du pays en 1998, la « lèpre blanche » était soixante fois plus répandue parmi les détenus que parmi la population en général. Mais avec la libération progressive des personnes incarcérées, la maladie s'est propagée en dehors des murs des prisons, et la tuberculose est devenue un problème de santé national. Pour s'attaquer à ce problème, le CICR a commencé à coordonner ses efforts avec ceux de la société civile en mettant en place un comité directeur national.
Bien que la tuberculose soit en augmentation, les difficultés économiques que connaît la Géorgie pèsent sur le budget de la santé. Toutefois, en recourant plus systématiquement à une stratégie efficace connue sous le nom de DOTS (Directly observed treatment, short course stragegy), recommandée par l'Organisation mondiale de la Santé, le CICR et les ministères concernés ont pu réduire considérablement la prévalence d'une forme de tuberculose résistante aux médicaments – la forme qui fait le plus de ravages – et soigner plus de 70% des cas parmi les détenus. Depuis 1998, plus de 1800 prisonniers ont été traités de cette manière. Malheureusement, un tiers environ des patients développent une résistance aux antibiotiques qui rend le traitement inopérant.
Le programme du CICR a aussi pour but de favoriser le respect des droits fondamentaux de la personnes humaine, comme l'accès aux soins de santé pour tous, et d'encourager les ministères concernés à coordonner les services de lutte antituberculeuse afin d'assurer la continuité du programme et la qualité des soins.
Original language : International soundtrack
English title : Georgia : the tragedy of multi-drug resistant tuberculosis in Georgian prisons
Colour/B&W : colour
Original material/format : Betacam SP
Best material/format available : Betacam SP

×
×