Related photos
Page
of 3
<
>
Reference : V-P-SN-E-00323
Date : 01/06/2016
Country/Region : MAURITANIA; GUINEA-BISSAU; SENEGAL
Caption : Thiès. The ICRC provides 15 basketball wheelchairs to the Guinea-Bissau national team to participate in a tournament. Tino, 30 years old, and his team face the Mauritanian team.
Photographer : CHERKAOUI, Sylvain
Confidentiality level : public
Publication restrictions : publication without restrictions
Copyright : Cosmos for ICRC
Description : The Mauritanian team won 41 to 31.
Tino confie: "Je pratique le basket, le volley-ball et l’athlétisme. Je n'ai pas toujours été handicapé, quand j'étais petit je suis tombé malade et on m’a envoyé à l'hôpital. J'avais de la fièvre. J'ai reçu une anesthésie par injection et j'ai fini handicapé. Je ne sais plus à quel âge exactement, j'étais petit, ma mère pourrait donner des explications mais malheureusement elle est décédée.
Quand j'étais très petit ma mère me portait sur son dos, en grandissant je marchais sur mes genoux en traînant par terre. J'ai pu aller à l'école grâce à un ami qui m'aidait en portant mon cartable. À l'école c'était très dur, j'étais triste, personne ne voulait s'asseoir à côté de moi. Pourtant je suis handicapé physique pas mental. Après le lycée je n'ai pas eu d'activités génératrices de revenus. Le premier président de la fédération de handisport voulait m'aider pour avoir une bourse afin de continuer mes études, mais il est décédé avant. "Maintenant je n'ai rien à part le basket, mais je ne peux pas vivre de ça.
L’État ne m'aide pas, il donne 10 000 F.CFA tous les trois mois.
Et je n'ai pas eu de formation pour apprendre un métier générateur de revenus.
Je ne suis pas seul, j'ai eu une amoureuse qui s’appelle Neia et un fils qui s'appelle Emmanuel Tino, il a un an. Les deux ne sont pas handicapés, ma compagne fait du petit commerce.
J'ai une sœur, j'allais manger tous les jours chez elle mais j'ai senti que ça commençait à la déranger alors j’ai arrêté. Je n'ai plus de parents, quand mon père est mort ma mère est décédée une semaine après. Mais il y a un homme qui m'aide il s'appelle Emmanuel comme mon fils, il a une usine de glace, c'est grâce à lui que j'ai pu construire ma maison.
Je suis arrivé à la fédération en 2000 c'est un entraîneur qui m'avait repéré, Eliberto Barbosa. J'étais dans une maison pour handicapés où j’avais eu droit à mon premier fauteuil roulant. En 2003 j'ai commencé la compétition internationale, c'était au Sénégal. On a fini premiers."
The tournament took place from May 28 to June 3 2016 and brought together Senegal, Mauritania and Guinea-Bissau wheelchair basketball teams.
Original material : digital
Resolution : 4118x2741
Orientation : landscape
Colour/B&W : colour

×
×